Top
Etre hypersensible, une force (creativité, émotions, intuition), Coquelicot et Indigo
fade
3761
page-template-default,page,page-id-3761,theme-flow,eltd-core-1.2.1,woocommerce-no-js,flow-ver-1.6.3,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

La force de l’hypersensibilité

Les émotions

Etre hypersensible parfois nous gêne, nous encombre. Ce « trop  » nous poursuit et semble nuire à notre intégration. Pourtant ce trop d’émotions devient une boussole extraordinaire si on écoute nos émotions au lieu d’essayer de les étouffer. Les émotions sont des informations précieuses qui nous guident, être hypersensible c’est avoir un GPS précis et réactif.

L’intuition

L’hypersensibilité est liée à une grande intuition via les rêves, les méditations ou bien simplement en se baladant sans but. Nous verrons comment développer notre intuition.

La créativité

En utilisant sa sensibilité et son intuition pour créer, être hypersensible devient synonyme de créativité.

Comment débloquer sa créativité ?

L’hypersensible et son corps

Enfin l’hypersensibilité est aussi au niveau du corps. La moindre variation: la gorge qui se serre, la poitrine qui se compresse…nous donne des indications précieuses sur ce que l’on vit. Le corps donne souvent une information (je ne le sens pas) que la tête veut modifier (mais si, il est très sympa). Comme les émotions, le corps est un guide précieux. Certains hypersensibles ont pu se couper de leur corps ou de leur émotions pour éviter la souffrance. Nous verrons comment se reconnecter à notre corps pour en faire un allier. Le corps devient informatif.