Top
La routine - Coquelicot et Indigo
fade
3515
post-template-default,single,single-post,postid-3515,single-format-standard,theme-flow,eltd-core-1.2.1,woocommerce-no-js,flow-ver-1.6.3,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

La routine

On parle beaucoup de routine : la routine du matin, celle du soir. La routine semble devenir le nouvel outil du gagnant. J’ai une autre approche : casser la routine. Alors pas la peine de t’y mettre au marteau piqueur, simplement la faire bouger par touche, un peu chaque jour.

Pourquoi ?


La routine représente tes choix du passé.


La routine représente tes choix du passé. Tu suis dans le présent des décisions prises dans le passé. Pourtant, tu n’es plus la même personne, tu évolues. En pratique lorsque tu as déterminé quelque chose qui fonctionne, il est peu probable que tu reviennes dessus.

Exemple de choix du passé qui sont figés dans le présent : le trajet pour aller travailler, l’endroit ou tu fais tes courses, tes restaurants, ta salle de sport …

On optimise un choix selon certains critères. Pourquoi revenir dessus ? Parce que ta routine est peut-être périmée (je dis beaucoup tu mais ne t’inquiètes pas je me parle aussi à moi -même). La routine est issue de ton passé, c’est une forme de conditionnement. Ton toi du passé a fait des choix et ton toi du présent trouve normale de les perpétuer.

Pourtant la solution d’un jour n’est pas la solution de toujours.


Tu vois ce que je veux dire ? Tu as ton cercle d’amis et qui dit cercle dit un peu fermé. Tu as optimisé ton trajet jusqu’au travail : tu sais quand partir, par ou passer…

Tu te situes dans un couloir que tu as dessiné dans le passé, tu avances tout droit sans voir les possibilités à côté. Les décisions du passé dirigent ton présent et ton futur.

Résumons : cette routine désuète limite tes choix. Tu as sélectionné le meilleur pour toi à un moment donné, tu suis sans te poser de questions. Tu ne remets plus en question tes décisions. C’est cool. Ta vie est rassurante. Un petit cocon douillet, très douillet, trop douillet. Presque, tu étouffes dans ta prison dorée et tu t’ennuies. Oui tu as bien compris, tu t’ennuies. Même si tu fais des tonnes d’action dans la journée, au final, tu n’auras fait que cocher des checks sur ta liste. Là on parle d’une bonne journée, pas celle où rien n’avance et où on a l’impression de se débattre dans une piscine de semoule.

La routine sensée te rassurer, te faire gagner en efficacité, en fait elle te limite.


Je sais, ça fait mal.

Si tu fais toujours la même chose, il t’arrivera toujours la même chose.

Comment rencontrer quelqu’un si tu fréquentes les mêmes lieux, les mêmes gens. Sachant que la plupart des gens font cela, tu croises toujours à peu près les mêmes personnes. Alors si personne ne sort de sa boucle comment peut se faire une rencontre ?

Lorsque tu prends une décision tu crée un petit sentier qui s’éloigne de l’autoroute. Par exemple, si tu as un pré diabète et que tu décides de prendre soin de toi par une meilleure alimentation, tu peux éviter ou ralentir la maladie. Si tu ne fais rien, tu seras diabétique (je parle du diabète de type 2 ). Par un choix, tu modifies le futur qui découle du passé. Pour cela il faut que l’intention soit durable. La ou ca se complique c’est que sans décision consciente et affirmée, ton inconscient prend les commandes.

Tu peux par exemple souhaiter l’amour à un niveau conscient et la solitude au niveau inconscient. Résultat : tu ne rencontres personne car au fond c’est ce que tu désires (inconsciemment).

D’où ce blog pour essayer de mettre en lumière des bribes d’inconscient.

Une intention durable est issue de l’amour. Par exemple tu te dis je vais devenir pianiste pour que mes parents soient fiers ou pour impressionner je ne sais qui…. tu penses que tu auras assez de force ? non ! A la moindre difficulté tu abandonneras. En visant uniquement un statut final, il est probable que tu abandonnes rapidement. La haine qui est l’énergie opposée est un bon moteur…choisis ton camps.

On a vu comment sortir de la force du passé en créant des sentiers qui s’éloignent de l’autoroute. Et si ton futur pouvait t’appeler ? Qu’il te lance des réponses ou des indices pour venir jusqu’à lui… Ce sera l’objet d’un autre article.

Retiens que changer sa routine permet d’ouvrir d’autres potentiels. Tu repousses le couloir déterminé par le passé et tu entends mieux l’appel de ton toi du futur.

Alors comment fait -t-on ?


Tu changes de job, de conjoint et tu vends tes enfants sur amazon. Bah non ! tu y vas progressivement. Déjà constate à quel point tu fais toujours la même chose et modifie par touche. Je te donne des exemples d’exercices :

  • manger avec des collègues différents.
  • changer le trajet pour aller au travail (prendre le métro un peu plus tôt, ou sortir plus tôt et marcher, passer ailleurs, modifier l’heure du départ…)
  • faire du sport autrement (changer de sport, de salle, tester la salle de sport si on fait notre sport seul)
  • essayer des restaurants nouveaux, des genres de film, de livres différents
  • changer sa façon de faire les courses (lieux, moment, choix des produits…)
  • dire oui a de nouvelles expériences pour tester comme ça

Si tu te dis « moi je suis quelqu’un de pas sportif ou je ne suis pas quelqu’un qui mange des œufs mimosa », alors tu t’es figé dans le couloir. Tu as fait des choix et tu les as verrouillés.

Ces choix deviennent ce qui te définit, ce que tu es.

Je t’invite à être déloyal avec ce toi sclérosé et laisser un peu d’espace pour une autre réponse. Ne répond pas non tout de suite, laisse-toi un espace pour oser tester. Ne juge pas par avance, teste …si ça se trouve tu vas adorer les œufs mimosa. On répète aux enfants, il faut gouter. Les gouts changent, essaie à nouveau les épinards. Et tu sais quoi ? c’est vrai, les gouts changent. Sinon on se baladerait toutes en jogging rose fluo.

Alors comment vas-tu changer ta routine ? Donne-nous des idées…Fais-moi un grand plaisir, laisse un commentaire 😉

Pour t'aider à sortir de la routine tu peux aller voir mon article sur comment débloquer sa créativité

Avec amour et humour,

Amélie


PS il y a aussi de bonnes routines. Si tu souhaites exceller au piano, normal de jouer régulièrement. Tu adaptes le contexte : comment tu t’entraines, a quel moment, avec qui, dans quelle condition…

En t’exerçant dans la gare, tu découvriras peut-être que tu adore jouer en public !

PS2 Le coronavirus met un grand coup de pied dans nos habitudes, l’occasion de voir si nos choix nous conviennent encore.

je t’invite à lire l’article expliquant les prises de consciences mises en évidence par le coronavirus.

Amelie
3 commentaires
  • Gwen

    J’aime beaucoup le ton à la fois léger (mention spéciale pour le « vendre ses enfants sur Amazon ») et profond de ta réflexion ! Ça me parle ! Moi j’aime marcher régulièrement au hasard et voir où ça me mène, à chaque fois ça m’éclaire !

    24 avril 2020 at 17 h 56 min Répondre
  • eddy

    C’est rafraîchissant !
    Alors que la plupart des sujets qui traitent de cela nous apprend à « créer une nouvelle routine », ici on apprend d’abord à se rendre compte que la notre peut être obsolète…
    Comme souvent, il faut d’abord une prise de conscience avant d’agir…
    merci !

    6 avril 2020 at 11 h 14 min Répondre

Postez votre commentaire